Chapitre 22: LES EFFORTS D’ORGANISATION - Histoire-Geo Troisième | DigiClass
User Picture
Vous

LES EFFORTS D’ORGANISATION

I.  INTRODUCTION

Le développement de l’Afrique passe par l’union entre les Etats. C’est dans ce cadre que les Etats d’Afrique ont mis en place des organisations telles que le CILSS, UMA, la SADEC pour une intégration africaine réussie.

II.  Les efforts d’organisations économiques ou politiques

A.  La Banque Africaine de développement (BAD)

La BAD a été créée en 1964, son siège est à Abidjan.* la BAD regroupe tous les pays africain et 24 autres pays non africains.

La BAD accorde des prêts aux pays africains pour la réalisation de projets dans les domaines économiques et sociaux.

B.  L’Union du Maghreb Arabe (UMA)

       L’UMA a été créée 17 février 1989 à Marrakech, elle regroupe 5 pays du Maghreb : l’Algérie, La Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie.

L’UMA a pour objectif de renforcer  les liens de solidarités qui unissent les peuples du Maghreb arabe à savoir l’histoire, la religion, la langue.

C.  Le Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre Sécheresse au Sahel(CILSS)

        Le CILSS a été créé en septembre 1973. Il regroupe le Burkina Faso, le Cap vert, la Guinée Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad.

Le CILSS a pour objectifs : lutter contre la sécheresse dans les pays membres à travers la réalisation d’ouvrages hydraulique (Puits, forages, barrages), la protection l’environnement.

D.  La Southern African Dévelopment Community (SADEC)

La communauté de développement de l’Afrique Australe a été créée le 17 Août 1992, son siège est Gaborone au Botswana. Elle compte 14 membres : l’Angola, le Botswana, le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, le Swaziland, la Tanzanie, la Zambie, le Zimbabwe, la Namibie, l’Afrique du Sud, Madagascar, les îles Maurice et les îles Seychelles.

Entre autres objectifs de la SADC, on peut citer : de promouvoir le développement économique de l’Afrique australe, réduire la pauvreté, faciliter l’utilisation écologique des ressources naturelles et protéger l’environnement.

E.  La Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC)

       La CEMAC a été créée en 1994, son siège est Bangui en République Centrafricaine. Elle regroupe 6 pays : Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, République Centrafricaine, Tchad.

Entre autres objectifs de la CEMAC, on peut citer la mise en place d’une union douanière entre les pays membres, la création d’un marché commun.

F.  La communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CENSAD) ou COMESSA.

         La CENSAD  a été créée en février 1998 à Tripoli. Elle réunit une vingtaine de pays membres. Cependant les initiateurs sont : la Libye, le Soudan, le Mali, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso.

L’objectif de la CENSAD est de développer les liens économiques, sociaux et culturels entre les Etats Membres et avec les autres africains et arabes.

III.  La nécessité des regroupements

(Confère  Chapitre II, Leçon 7)

IV.  l’action et les résultats de ces organisations

Après des décennies de tentative d’intégration, les résultats sont décevants. La réalisation de l’intégration africaine n’est pas encore une réalité. Elle a été freinée par plusieurs difficultés notamment l’insuffisance de moyens, l’absence de complémentarité entre les productions nationales, le manque de volonté politique etc.

V.  Conclusion

Les organisations sous régionales africaines pourraient être la clé de voûte du développement de l’Afrique. Pour peu que les différents Etats africains y mettent du sien.