User Picture
Vous

La défense antimicrobienne.

I.  Introduction :

L’infection microbienne est la pénétration et la multiplication dans l’organisme des microbes pathogènes. L’infection microbienne évolue par étape.

II.  les étapes de infection microbienne

A.  1ère étape : la réaction inflammatoire.

Les microbes se multiplient dans la plaie et y produisent leur toxines (poison) ; ce qui entraine le gonflement, une chaleur et une douleur locale. Pendant cette étape, les polynucléaires vont phagocytés (englobé) les microbes.
Les microbes se multiplient dans la plaie et y produisent leur toxines (poison) ; ce qui entraine le gonflement, une chaleur et une douleur locale. Pendant cette étape, les polynucléaires vont phagocytés (englobé) les microbes.
Si les microbes sont peu virulents, cette action des leucocytes peut mettre fin à l’infection ; dans le
cas contraire elle évolue vers la seconde étape.

B.  2ème étape : la réaction ganglionnaire.

Elle est caractérisée par un gonflement douloureux des ganglions. Les ganglions vont produire des mononucléaires qui sécrètent des anticorps afin de neutraliser les toxines des microbes. Quand cette seconde barrière est franchie, l’infection évolue vers la 3ième étape.

C.  3ème étape : la septicémie.

Pendant cette étape, les microbes envahissent tous l’organisme (infection généralisée) et passent dans le sang. Les microbes produisent des toxines en grande quantité qui empoisonnent l’organisme : on parle de toxémie. La toxémie peut entrainer rapidement la mort.

III.  lutte contre infection microbienne

A.  Moyens préventifs

1.  L’antisepsie

Cette méthode consiste à détruire les microbes qui sont au contact de l’organisme en utilisant des antiseptiques tels que l’alcool à 90°C, l’eau de javel, l’eau oxygénée…

2.  L’asepsie

Elle consiste à détruire les microbes avant qu’ils entre au contact de l’organisme. Ainsi, on utilise des instruments stériles pour les soins. Pour stériliser un objet, on peut procéder par flambage avec de l’alcool ou les faire séjourner dans le four pasteur ou l’autoclave de CHAMBERLAND.

3.  Le vaccin

Le vaccin est une culture atténuée de microbes ou de toxine qu’on injecte à une personne afin de provoquer chez lui la production d’anticorps.

B.  Moyens curatifs

On utilise les antibiotiques comme les sulfamides et les sérums (qui apportent des anticorps à
l’organisme).

C.  Vaccins et sérums

Le vaccin est un moyen préventif qui consiste à immuniser un organisme par introduction d’un microbe atténué.
Le sérum est un moyen curatif qui consiste à injecter une substance (anticorps) dans un organisme dans le but de guérir d’une maladie.

mic