Chapitre 18: LES POPULATIONS : COMPOSITION, MOUVEMENTS, STRUCTURE DEMOGRAPHIQUE - Histoire-Geo Troisième | DigiClass
User Picture
Vous

LES POPULATIONS : COMPOSITION, MOUVEMENTS, STRUCTURE DEMOGRAPHIQUE

I.  Introduction

    La mise en place des populations africaines remonte aux temps préhistoriques. L’Afrique est l’un des premiers foyers de peuplement humain, les découvertes historiques l’attestent bien.

II.  composition de la population africaine

A.  les différents peuples

1.  Les blancs

Ils occupent le nord et le nord-est du continent. On distingue trois (03) sous-types:  

  •   Les Chamites
  •   Les hamites c’est-à-dire les Berbère auxquels les Maures sont apparentés
  •   Les Arabes (Sémites)

2.  Les noirs

Ils occupent toute l’Afrique noire. On distingue quatre (4) sous types :

  • Les pygmées : estimés de nos jours à environ 150 000 personnes, ils constituent la plus ancienne population de l’Afrique noire.
  • Les Bochimans et Hottentots : les premiers sont des chasseurs nomades et les seconds des pasteurs nomades dans les déserts d’Afrique australe.
  • Les Ethiopiens constituent un groupe intermédiaire entre l’Afrique blanche et l’Afrique noire.
  • Les Mélano-africains : ils constituent près de 70 % du peuplement de toute l’Afrique. On distingue généralement : les soudanais (Malinké, Haoussa, Moose etc.) ; les Nilotiques (Turkana, Masai, Tutsi etc.) ; les congolais (Bantou)

B.  les religions

      Les principales religions pratiquées en Afrique sont le Christianisme avec 376 millions de fidèles dont 137 millions de protestants et 126 millions de catholiques et l’Islam avec  330 millions de fidèles. A côté de ces principales religions, subsistent des religions traditionnelles dont le nombre de fidèles est estimé à 98 millions( estimation de 2003).

C.  les langues

        Elles sont estimées à plus d’un millier. Elles sont classées en quatre (4) grandes familles : les langues afro-asiatiques anciennement appelées chamito-sémitiques, les langues nigéro-congolaises et les langues Khoisan.

III.  la répartition de la population

          En 2009, la population du continent était estimée à plus 999 millions d’habitants. 5 pays représentent  près de 44 % de cette population : le Nigéria (152 millions d’habitants), l’Egypte (78 millions), l’Ethiopie (82 millions), la République Démocratique du Congo (68 millions) et l’Afrique du Sud (50 millions). La population est inégalement répartie sur le continent. La densité moyenne est de 29 habitants au km2.
Les régions de faibles densités sont les zones désertiques (Sahara, Namib, Kalahari) avec environ 1 habitant au km2 ainsi que certaines zones équatoriales telles que la cuvette congolaise où les densités sont inférieures à 3 habitants au km2.
Les régions de forte concentration humaine sont les zones côtières (côte méditerranéen, occidentale et australe), les zones montagneuses (les hautes terres d’Ethiopie) et les vallées des grands fleuves (Nil, Niger, Sénégal) les densités dans ces régions varient entre 200 et 1000 habitants au km2 (vallée du Nil).
Les régions de densités moyennes sont les régions de savane avec des densités comprises entre 30 et 75 habitants au km2.

IV.  La structure démographique de la population

L’Afrique connait une croissance démographique galopante. Le taux d’accroissement naturel est estimé à 2,4 %. Le taux de natalité était estimé à 36 %0 en 2009. Ce fort taux de natalité explique le nombre élevé de jeunes au sein de la population : environ 42 % de la population à moins de 15 ans. Le taux de mortalité est également élevé : 12 %0, la mortalité infantile est encore plus élevé 74 %0. L’espérance de vie à la naissance est très courte : environ 53 ans pour les hommes et 56 ans pour les femmes. Elle est liée aux mauvaises conditions alimentaires et sanitaires des populations africaines.

V.  Les mouvements migratoires

 Les migrations se font généralement des régions sèches vers les régions humides, des campagnes vers les villes mais aussi vers les autres continents.

A.  Les causes des migrations

Elles sont multiples

  • Les causes économiques : problème d’emploi, recherche de terres fertiles etc.
  • Les causes politiques : les conflits.
  • Les causes sociales : recherche du bien être sociale, conflits de génération.

B.  Les types de migration

  • Les migrations internes : elles se font des zones arides vers les zones humides, mais aussi à l’intérieur d’un même pays. Elles se font aussi des campagnes vers les villes : exode rurale.
  • Les migrations extérieures : elles s’effectuent vers les autres continents notamment l’Europe, l’Amérique et l’Asie.

VI.  Conclusion :

    L’Afrique connait de nos jours une croissance démographique galopante, d’où la jeunesse de sa population. La recherche de meilleure condition de vie conduit souvent les populations africaines à migrer de plus en plus vers l’international.