User Picture
Vous

LES FORMES D’ACCESSION A L’INDEPENDANCE EN AFRIQUE FRANCOPHONE

I.  Introduction

       La France avait des colonies en Afrique, car à l’instar des autres pays européens elle a participé à la conquête de l’Afrique. Mais au lendemain de la deuxième guerre mondiale, les colonies françaises  accéderont  à l’indépendance. 

II.  Les différentes formes de colonisation française en Afrique

La France établira en Afrique deux systèmes de colonisation. A savoir les colonies d’exploitation et les colonies de peuplement.

A.  Les colonies d’exploitation

Ce sont des colonies dont l’objectif est l’exploitation des richesses. Cette exploitation est faite par la main d’œuvre locale sous la direction d’une poignée de colons.

B.  Les colonies de peuplement

Ce sont des colonies créées pour accueillir les populations de la métropole. Ces populations exploitent les colonies avec l’aide de la main d’œuvre locale. L’Algérie était utilisée comme une colonie de peuplement, elle était considérée comme un département de la France.

C.  Le mode d’administration des colonies françaises

La France administrait directement ses colonies. Un régime unique était en vigueur dans toutes les colonies. Les chefs de villages ou de quartiers faisaient appliquer  les lois. Les chefs qui refusaient  d’obéir étaient remplacés par ceux qui étaient soumis au français.  

III.  l’évolution politique des colonies d’exploitation : l’Afrique noire francophone

En Afrique noire francophone, la France va regrouper ses territoires en deux (02) grands ensembles : l’AOF (Afrique Occidentale Française) et l’AEF (Afrique Equatoriale Française). Ces colonies vont évoluer ensemble vers autonomie.

A.  L’évolution de 1944-1956

Du 30 janvier au 8 février s’est tenue à Brazzaville, la conférence de Brazzaville. Sur l’avenir politique des colonies. Au cours de cette conférence, plusieurs décisions sont prises :

  • La participation des colonies à la vie politique par l’envoi de députés à l’assemblée française
  • La suppression des travaux forcés
  • La création des assemblées fédérales
  • L’autorisation de création de syndicats dans les colonies.

Mais après cette conférence et surtout à la faveur de la fin de la deuxième guerre mondiale, la France ne veut plus appliquer les décisions de la conférence de Brazzaville. Elle crée le 27 octobre 1946, l’union française qui regroupait toutes les colonies. Cependant la France accepte l’adoption de deux lois proposées par deux députés africains à l’assemblée française :

  • La loi Houphouët Boigny proposée par en 1946 met fin aux travaux forcées qui dépeuplait les colonies.
  • La loi Lamine Gueye proposée en 1946 donne la citoyenneté française aux colonisés.

En 1946 des partis politiques se créent dont le RDA (Rassemblement Démocratique Africain) ainsi que des syndicats comme tels que la CGTC (Confédération Générale du Travail), la FO (Force Ouvrière)

B.  L’évolution de 1956 à 1960

En 1956, l’assemblée française est dirigée par les socialistes qui sont anti-colonisateurs. Ils vont soutenir les leaders africains. Le 23 juin, Gaston Deferre propose la « Gaston Deferre » qui accordait une autonomie partielle aux colonies. L’administration devait être gérée par les colonisés mais l’armée restait aux mains de la France.

En 1956, le générale De Gaulle propose la Communauté franco-africaine en remplacement de l’union française.

Le 28 septembre 1958, les colonisés sont appelés à un referendum pour voter entre le Oui pour la Communauté et le non pour l’autonomie. Seul la Guinée vota non. Elle devint indépendante le 2 octobre 1958.

Le autres colonies qui ont accepté la communauté vont évoluer vers l’indépendance. En 1956 est créée la Fédération du Mali  qui regroupait le Sénégal, le Soudan français  auquel se joint la Haute Volta. Mais à partir de 1960, cette fédération éclate et permet aux Etats d’aller à indépendance individuellement.

Le 20 juin 1960, Léopold Sédar Senghor proclame l’indépendance du Sénégal.

Le 22 septembre 1960 Modibo Kéita  proclame l’indépendance du  Mali ex Soudan Français.

Le 1er Aout 1960, Hubert MAGA proclame l’indépendance du Bénin ex Dahomey.

Le 3 Aout 1960, Hamani DIORI proclame l’indépendance du Niger

Le 5 Aout 1960  Maurice Yaméogo proclame l’indépendance de la Haute Volta actuel Burkina Faso.

Le 7 Aout 1960, Félix Houpouet  Boigny proclame l’indépendance de la Cote d’Ivoire.

IV.  L’évolution politique des colonies de peuplement : l’Algérie

A.  La conquête de l’Algérie

Après la défaite de l’Emir  Abd-El Kader contre les Français, la France se lance dans un mouvement de colonisation de l’Algérie. Les Colons qui arrivent en Algérie occupent les bonnes terres et exploitent la colonie à leur profit. On comptait alors en Algérie plus 984 000 colons français.

B.  La lutte politique pour l’indépendance

A partir de 1954, les nationalistes algériens opposent  une guerre d’indépendance à la France. Cette guerre va durer jusqu’en 1962 où l’Algérie fini par acquérir son indépendance.

Les nationalistes regroupés autour du Front de Libération National créent l’Armée de Libération Nationale et réclame l’indépendance de l’Algérie ce que la France refuse. Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954, les nationalistes massacrent les colons français. La guerre éclate entre l’Algérie et la France.

Le front de libération national perd sur le terrain militaire et est obligé d’utiliser l’action politique. Il crée un gouvernement provisoire de la république algérienne.  (CPRA)

Ce gouvernement a le soutien de l’ONU, des Etats-Unis de L’URSS.

En 1958, De Gaulle est obligé de proposer des négociations devant aboutir à l’indépendance de l’Algérie. En mars 1962 sont signés les accords d’Evian qui prévoyaient un referendum d’autodétermination auquel  les Algériens votèrent pour l’indépendance. Le 05 juin 1962, Ahmed Ben BELLA proclame l’indépendance de l’Algérie. Environ 750 000 français (pieds noirs) sont expulsés d’Algérie.

V.  Conclusion

A partir de 1960, la puissance française est mise en cause dans ses colonies. Cette année marque également la fin de la colonisation française en Afrique.